Intelligence Visuelle-Spatiale

Il y a peu d’enfants prodiges chez les artistes plasticiens, mais il existe, comme Nadia, une enfant d’âge préscolaire qui, malgré un autisme sévère, réalisait des dessins de la plus remarquable finesse et de la plus grande exactitude (Selfe, 1977).

C’est la capacité :

– à résoudre des problèmes intervenants dans la navigation, la lecture des cartes.

– à percevoir et observer le monde visible avec précision dans ses trois dimensions.

Elle est particulièrement développée chez les architectes, les paysagistes, les designers, les peintres, les sculpteurs, les explorateurs, les géographes, les cosmologistes, les bricoleurs, les metteurs en scène, les artistes, les photographes, les ingénieurs, etc.

On reconnaît particulièrement cette intelligence chez celui ou celle qui…

– Raisonne en trois dimensions.

– Explique en faisant un croquis, un graphique ou en dessinant une image.

– A besoin d’un dessin pour comprendre.

– Est sensible aux couleurs et aux formes.

– A tendance à penser en images.

– Est capable de convertir des mots, des idées ou des impressions en images mentales.

– A un bon sens de l’orientation.

– Lit facilement les cartes, les diagrammes, les graphiques.

– Est capable de reconnaître un objet vu sous différents angles.

– Perçoit d’une manière très précise les plus petits détails visuels.

– Aime l’art visuel sous toutes ses formes : dessiner, peindre, sculpter, modeler.

– Aime les puzzles.

Sources

Les intelligences multiples : Howard Gardner, page 42,43.

A l’école des intelligences multiples : Bruno Hourst, page 39.

Wikipédia.

Vidéo LSF

%d blogueurs aiment cette page :